L’homophobie en France, ce n’est toujours pas terminé !

homophobie en france, c'est toujours d'actualité

À l’heure où l’on prône le discours d’une société en pleine évolution, en pleine mutation, à l’heure où les progrès concernent tous les pans du quotidien, l’homophobie continue pourtant, de se développer… À côté de la prise de conscience chacun de prendre soin de la planète, de soi avec le développement personnel, ou encore la prise de conscience de notre mode de vie chanceux en occident, les homosexuels et la communauté LGBT ne semblent toujours pas privilégier de ses considérations, de ses questions philosophiques quelques fois…. Résultat ? Depuis des années, les chiffres de l’homophobie augmentent encore, le rapport de SOS Homophobie rapporte des chiffres inquiétants, quand il s’agit en réalité avant tout d’histoires dramatiques et douloureuses

Pour recevoir ton cadeau Gratuit clic sur le lien, laisse moi ton mail et reçois ton livre sur la confiance en soi !

Les manifestations de l’homophobie en France

On retrouve différentes manifestations de l’homophobie au sein de notre pays, de nos villes et aussi de nos campagnes, parmi les suivantes :

– Insulte dans la rue, dans les lieux publics

– Agression physique

– Non-compréhension de l’homosexualité, la bisexualité, la transsexualité

– Banalisation d’un vocabulaire agressif inhérent à la communauté LGTB

Rejet de la part de la famille, du groupe d’amis, des collègues

– Discrimination à l’embauche, location, emprunt…

– Agression sexuelle

– Stigmatisation et stéréotypes poussés à leurs paroxysmes

La persistance de l’homophobie ordinaire…

Les voix s’élevant contre les homosexuels et la communauté LGBT ont eu un large défouloir lors des manifestations pour le mariage pour tous. À base de slogan judéo-chrétien (quelque peu poussiéreux si vous me permettez l’expression), les opposants et les “homophobes raisonnés” ont exprimé vivement leurs ressentis négatifs. Suite à cela, on avait pu constater une baisse dans les chiffres d’actes homophobes, pour révéler un nouveau phénomène : l’homophobie ordinaire.

Parce qu’il semblerait qu’en 2018, il soit normal d’être homophobe (sans pour autant se l’avouer, pour satisfaire sa conscience politico-bobo), d’assimiler les gays à des hommes efféminés et tourmentés, les lesbiennes à des camionneuses en manque de virilité n’ayant pas rencontré le bon homme (puisque la femme ne peut être heureuse sans homme) et les transsexuels à une forme de désordre mental !

Résultat de ce phénomène plus dangereux qu’il n’y parait : il devient normal de s’en prendre à un homosexuel (verbalement ou physiquement). Ainsi, et aussi malheureux cela soit-il, un couple homosexuel se promenant dans la rue finira par ne plus être choqués par les regards désobligeants ou les critiques de certains, des amis membre de la communauté LGBT sortant le soir ne seront pas surpris de se faire agresser, aussi horrible cela puisse-il être. On comprend donc l’ampleur d’un mal beaucoup plus vicieux, devenu une sorte de normalité inquiétante !

La campagne particulièrement plus homophobe que la ville

En s’intéressant à l’homophobie en France, on observe une présence particulière de cette forme de racisme, dans les campagnes. SOS Homophobie rapporte ainsi que les principaux actes homophobes sont commis à l’encontre de gays, vivant en dehors de l’ile de France, entre 25 et 50 ans. Ils représentent plus de 50 % des témoignages reçus, quand dans 13% des cas, les faits ont entrainé une agression physique !

De nombreux couples homosexuels se retrouvent ainsi dans des situations désagréables, après avoir choisi de s’établir à la campagne. Loin de la mentalité plus mainstream de la ville, les gens ont encore bien du mal à accepter ce couple d’hommes et de femmes vivant ensemble, au bout de la rue…

Homophobie, le combat continu…

En observant les chiffres, on oublie parfois à quel point, ils retranscrivent une réalité. Derrière les chiffres des agressions des homosexuels, on comprend donc le mal-être de milliers d’homosexuels en France, victime d’insultes, de discrimination, de rejet ou plus grave encore, de violences physiques ! Il est de notre devoir de ne pas l’oublier, de ne pas les oublier, pour continuer de faire entendre la voix raisonnée et pacifiste de la communauté LGBT !

J’ai fait une vidéo sur l’homophobie. C’est l’une de mes 1er, elle est loin d’être parfaite. Sois indulgent, (j’ai déjà beaucoup de Haters) 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *