Zoom sur l’histoire de la Gaypride

zoom sur l'histoire de la gaypride

L’événement a désormais lieu, à travers le Monde entier. Chaque année, à des dates bien précises dans les pays différents, les lesbiennes, les gays, les transsexuels, les bisexuels, les proches de couples gays ou encore les parents souhaitant soutenir leurs enfants manifestent, pacifiquement et dans la joie, dans la rue… Certains l’appellent Gaypride, d’autres Marches des Fiertés, derrière chacune de ces appellations, la même histoire, qui a commencé dans les années 1960…

Retour sur l’histoire de la Gaypride !

La gaypride, une histoire qui commence en 1969

C’est à New York que commence l’histoire de la gaypride, plus précisément, au Stonewall Inn un bar gay. En juin 1969, les forces de police font une descente dans le bar. À l’époque, la communauté LGBT avait alors l’habitude d’être la cible des forces de police. Or quelques jours plus tôt, l’actrice Judy Garland disparaissait, figure emblématique, les gays et lesbiennes du monde entier la pleuraient alors. Ce qui explique pourquoi, ce soir, ils ont alors choisi de ne pas se laisser faire. Face aux forces de police, ils ont choisi de résister, de se rebeller. Les forces de police durent alors trouver refuge au sein même du bar, avant de demander l’arrivée de renfort. Une soirée qui a profondément marqué l’histoire de la lutte pour l’égalité entre hétérosexuels et homosexuels

28 Juin 1970, la première gaypride.

Il faudra attendre un peu plus d’un an pour que se déroule la première gaypride. C’est alors le 28 juin 1970 que les militants du mouvement Gay Activist Alliance et Gay Liberation Front font une marche sur Chrisopher Stress, souhaitant commémorer l’évènement emblématique du bar… Le mouvement est lancé !

Loin des manifestations violentes, il s’agit alors de marcher, pacifiquement et “fièrement” pour réclamer une égalité des droits, revendiquer le droit d’aimer, librement, le droit d’être…

Au fil des années, le phénomène qui n’a pas manqué de faire parler de lui traverse alors les frontières et les continents, bientôt, ce sont alors tous les homosexuels, transsexuels à travers le Monde qui pourront manifester…

1971, la première gaypride française.

L’année 1971 marque un tournant dans les droits des homosexuels et l’histoire de la communauté LGBT française. Cette année, on assiste à la création du Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire, et l’arrivée (plus que contestée alors) des homosexuels au défilé traditionnel des syndicats du 1er mai. Le geste se veut alors être des plus forts, dans une société encore peu ouverte aux questions de l’homosexualité.

Quelques années plus tard, en juin 1977, on organise pour la première fois, à Paris, une marche homosexuelle indépendante qui rassemble alors plusieurs milliers de participants.

Toutefois, c’est en avril 1981 que l’on peut évoquer la Gaypride telle que nous la connaissons aujourd’hui. Le 4 avril de cette année-là, plus de 10 000 personnes se rassemblent pour manifester pour les droits des homosexuels. Objectif : dépénaliser l’homosexualité, chose qui sera alors enfin faite dans les mois qui suivront !

La Gaypride d’aujourd’hui…

Après plusieurs dizaines d’années d’existence, la marche de la fierté, ou la gaypride continue de rassembler des centaines de milliers de personnes dans les rues de France, toutes les grandes villes de France. De juin au mois d’août, toutes les villes de France voient se dérouler leurs marches pacifiques. Musiques, défilés, spectacles, la gaypride est aujourd’hui l’occasion de manifester, en toute liberté, ensemble, rassemblant une large communauté d’homosexuels, bisexuels, transsexuels, venus de tous horizons…

Derrière l’apparence festive qu’on lui reconnait, il s’agit pourtant de continuer de lutter pour une égalité des droits entre les homosexuels et les hétérosexuels, un combat pacifique et juste qui n’est pas encore terminé, loin de la ! L‘histoire de la gaypride continue…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *